Sécurité des salariés intérimaires : nos préventeurs au cœur de la lutte contre le Covid-19

Actus & tendances|

Abonnez-vous à la newsletter

Œuvrant le plus souvent dans l'ombre pour évaluer les risques professionnels au sein des organisations, et mettre en place des actions coordonnées en faveur de la santé et sécurité au travail, les métiers de la prévention ont soudain été mis en lumière dès le début de cette crise sanitaire du Covid-19.

Quelles réponses apporter aux infinies questions sanitaires, pratiques, réglementaires, logistiques... posées aux premiers jours d'une pandémie encore si méconnue et imprévisible ? Comment s'organiser le temps du confinement pour être informé de tout, partout, tout le temps et gérer tous ces cas particuliers en temps réel ? Et désormais, que mettre en place pour favoriser le retour des salariés dans des conditions et environnements de travail adaptés, et permettre ainsi la reprise des activités ?

De quoi donner le vertige... d'autant qu'il s'est agi pour le Pôle Prévention Sécurité Intérimaires de Manpower, d'accompagner à la fois nos agences, leurs clients dans la sécurisation des salariés intérimaires alors en mission au sein d'entreprises de toutes tailles, de tous secteurs ; avec chacune un contexte, une culture, des enjeux différents. Soit des dizaines de milliers de situations à appréhender en urgence tout en anticipant demain.

Malgré cette charge et responsabilité des semaines durant, en 1re ligne d'un front inédit, de vertige il ne fut pas question, bien au contraire : Benoît Huber, qui coordonne depuis Strasbourg ce Pôle de 7 Responsables prévention sécurité répartis partout en France, nous explique comment son équipe -et au-delà toute l'organisation- a su garder la tête froide en assumant pleinement son rôle : "Créer et industrialiser un process jamais vu dans un temps record pour garantir la santé et la sécurité des salariés intérimaires dans leurs missions."

Q. Comment avez-vous vécu et assumé cette forte exposition liée à la crise sanitaire du Covid-19 ?

Benoît Huber DR NordBenoît Huber : Durant les semaines, les jours et les heures précédant l'annonce du confinement, nous nous sommes préparés pour anticiper ses conséquences sur notre activité, et celle de nos clients : avec en priorité n°1 la santé et la sécurité de tous face à l'avancée de cette pandémie. Nous avons vu les choses arriver, le choc qui nous attendait, nous avons pris la vague soudés comme jamais.

L'équipe -1 Responsable National et 6 Responsables Régionaux Prévention Sécurité- a été tout de suite surexposée face aux fortes attentes qui reposaient sur notre expertise. Nous avons aussitôt tiré la sonnette d'alarme, et assumé notre rôle dans l'organisation pour assurer la transmission et centralisation des informations, et leur déclinaison dans les territoires : ce via un Comité Sécurité Covid-19 national et des Comités Régionaux se réunissant chaque jour, un logigramme complet d'aide à la décision... En moins de 10 jours, tout était en place !

Durant ces 10 jours, nous avons fait face à une montagne de questions et situations particulières, certaines pour lesquelles ni nous, ni les autorités via le Comité scientifique n'avaient encore de réponse. Nous avons collecté et complété une base de questionnement selon ces deux grands points d'entrée au démarrage : un client nous informant d'une problématique liée au Covid-19 ; un salarié intérimaire nous informant d'un cas de maladie ou de suspicion pour lui ou son entourage. Cela nous a permis de structurer les choses et rentrer dans le dur.

Q. Comment avez-vous géré cet accompagnement de proximité tout en étant vous-mêmes en télétravail ?

B.H. : Au sein du Pôle nous connaissons parfaitement le terrain, les enjeux, nos agences et nos clients : chez qui nous animons régulièrement des événements, et sommes présents tous les jours avec plus de 400 rendez-vous organisés chaque année. Notre préparation et force d'adaptation tiennent aussi à notre Histoire et ADN : la sécurisation des salariés intérimaires dans leurs missions est depuis toujours au cœur des préoccupations de Manpower, en avance sur ces sujets comme d'autres concernant les droits sociaux.

3-2Ce principe est intégré dans le génome de notre activité : nous ne travaillons pas avec n'importe quel client dans n'importe quelle condition, nos agences et cabinets de recrutement étant en relation constante avec chaque entreprise intégrant nos salariés intérimaires. Ainsi depuis le début de la crise du Covid-19, plus largement en cette période de déconfinement, nos salariés intérimaires ne prennent ou reprennent leur poste que si les conditions sanitaires requises pour assurer leur santé et sécurité sont mises en place.

Pour y veiller en temps réel, d'abord à distance en télétravail, nous avons utilisé les outils déjà à notre disposition, et en avons élaboré de nouveaux. Nous avons ainsi coordonné une vaste enquête transmise à 10 000 clients actifs, dont il a fallu examiner et corroborer les milliers de réponses, aux résultats satisfaisants dans leur immense majorité. Dans les cas contraires, ces réintégrations n'ont pas eu lieu. Nous proposons à nos intérimaires une vidéo de sensibilisation aux gestes barrières, participons aux actions de formation, etc. [Voir infographie plus bas]

Nous veillons aux conditions de travail des salariés intérimaires en sollicitant et analysant leur retours d’expérience. Plus de 24 000 d'entre eux ont déjà répondu à notre enquête depuis le début de la crise !


Q. Cet accompagnement a-t-il favorisé la reprise de l'activité et de l'emploi suite au déconfinement ?

B.H. : Les effectifs de salariés intérimaires sont aujourd'hui en nette progression dans tous les secteurs qui reprennent peu à peu leur activité, dans le respect des consignes de santé et de sécurité au travail. Toute l'équipe suit cela en temps réel, et de plus en plus sur le terrain avec notre retour progressif sur les sites de nos clients. En parallèle, nous organisons au cas par cas la réouverture de nos agences et cabinets, avec des environnements totalement réadaptés et équipés en matériel de protection. 

Ce colossal travail d'accompagnement et d'aménagement se poursuit bien sûr. Mais je tire d'ores et déjà un grand coup de chapeau aux préventeurs sécurité qui ont fait preuve d'énormément de professionnalisme depuis le début de cette période sans précédent. Avec détermination et responsabilité, sans compter les heures, en créant des solutions nouvelles face à des problématiques d'une complexité folle... nous nous sommes mobilisés à 100%, à l'image de toutes les équipes Manpower, pour assurer la santé et la sécurité de nos salariés intérimaires.

Contactez-nous

 

INFOGRAPHIE – Mobilisation pour la sécurité de nos salariés intérimaires

Infographie_La-sécurité-intérimaire_v3-1200px

 

ARTICLES POPULAIRES

Quel est le coût d'un intérimaire pour une entreprise ?

Coût d’un intérimaire pour une entreprise : comment le calculer facilement ? Pour faire face aux difficultés liées au recrutement, de plus en plus de PME se tournent vers l'intérim lorsqu'elles doivent faire face à un im...

"Ces personnes comptent sur nous" : la crise du coronavirus vue de l’intérieur chez Manpower

#NousSommesLà - Entretien avec Christophe Louineau, Directeur de Secteur Manpower France en région Nouvelle-Aquitaine qui nous confie comment l'entreprise s'organise et se mobilise pour faire face à la crise du Covid-19,...

"Le recrutement en CDI se poursuit dans les métiers pénuriques malgré la crise du Covid-19"

Avec 400 consultants et chargés de recrutement répartis dans 92 cabinets dédiés en France, Manpower recrute chaque année plus de 18 000 candidats en CDI et CDD, en proximité auprès de ses clients. Qu'en est-il aujourd'hu...